Non classifié(e) | Temps de lecture 7 minutes

10 raisons pour lesquelles la flore vaginale des femmes a besoin de probiotiques

10 raisons pour lesquelles la flore vaginale des femmes a besoin de probiotiques

Dans le monde, la candidose vulvo-vaginale chronique affecte environ 138 millions de femmes par an.

Au cours de leur existence, trois femmes sur quatre auront un déséquilibre de la microflore qui sera principalement composée de Candida albicans. Si dans la vie de nombreux ennuis sont imprévisibles, il est heureusement possible d’agir préventivement pour soutenir sa santé vaginale.

Que diriez-vous d’un probiotique dédié à la santé intime des femmes, facile à prendre, par voie orale?

Voici 10 raisons pour lesquelles la flore vaginale des femmes a besoin de probiotiques:

  1. Fiez-vous à une solution naturelle. Les probiotiques sont des compléments alimentaires naturels et efficaces pour prévenir les problèmes génito-urinaires, dont l’équilibre de la flore vaginale.
  2. Soyez rassurés par les preuves scientifiques. Les probiotiques ont de solides preuves cliniques d’efficacité avec un éventail d’avantages, allant du maintien de l’équilibre vaginal, par voie orale, à l’utilisation pour la candidose vulvo-vaginale récurrente (pour une utilisation autre que les compléments alimentaires).
  3. Reconstituez votre flore vaginale avec des bactéries bénéfiques. Les probiotiques peuvent favoriser la bonne santé vaginale, notamment pendant les périodes de déséquilibre bactérien occasionnel. Les lactobacilles peuvent aider à rééquilibrer la microflore vaginale et favoriser le confort vaginal lors de ces déséquilibres vaginaux occasionnels.
  4. Défendez-vous loyalement. Les probiotiques favorisent la diversité vaginale qui est le signe d’un microbiote vaginal sain. Des études in vitro ont montré que les probiotiques peuvent adhérer et interférer avec les albicans, montrant ainsi une colonisation et une persistance vaginale après une prise orale de probiotiques.
  5. Vivez en harmonie. En association ou non avec les traitements conventionnels de la candidose (antifongiques), les femmes prenant des probiotiques spécifiques voient et ressentent une amélioration de la candidose avec une diminution des symptômes. Ces symptômes inclus, moins de gonflements, rougeurs, brûlures ou démangeaisons qui peuvent être causées par une prolifération de mauvaises bactéries (pour un usage autre que les compléments alimentaires).
  6. Prévenez les récidives. Les probiotiques peuvent réduire les récidives de la candidose. Des preuves cliniques ont montré que les probiotiques seuls ou en traitement d’appoint avec des triazoles (pour un usage autre que les compléments alimentaires), favorisent la santé vaginale notamment dans les cas de candidose vulvovaginale et dans les formes chroniques.
  7. Trouvez le juste équilibre. En normalisant le pH, les probiotiques restaurent et favorisent la diversité de la flore vaginale qui est le signe d’un microbiote vaginal sain. Les probiotiques produisant de l’acide lactique et réduisant le pH, favorisent une flore saine et diverse, permettant à la microflore naturelle de se développer.
  8. Une gélule facile à avaler. Les probiotiques pris par voie orale passeront à travers l’intestin, le colonisant, puis, seront évacués dans les excréments. Anatomiquement, l’anus et le vagin sont très proches, donc naturellement les bactéries vont passer et arriver dans le vagin afin de le coloniser. Ce phénomène naturel se produit avec les « mauvaises » bactéries de la flore intestinale qui vont coloniser le vagin, mais aussi avec les « bonnes » bactéries comme les probiotiques utilisant la même voie. Le passage de l’intestin au vagin a été confirmé par des études cliniques, où des probiotiques ont été trouvés spécifiquement dans le vagin après une prise orale. Il a également été démontré que les probiotiques ne se trouvaient pas seulement dans le vagin après une prise orale, mais persistaient dans cette même flore vaginale, même après une période sans prise de probiotiques de 15 jours.
  9. Obtenez des avantages supplémentaires. Agissant sur l’intestin ou le microbiote vaginal, des probiotiques spécifiques peuvent aider chaque femme à chaque étape de sa vie, de la puberté à la ménopause. Les avantages des probiotiques pour favoriser la santé des femmes sont de plus en plus reconnus, principalement en raison de leurs bénéfices positifs sur la santé intime ainsi que sur la santé digestive, le stress occasionnel ou les défenses naturelles.
  10. Ajoutez-y des ingrédients. Le probiotique que vous prenez pour votre santé intime peut également inclure des vitamines essentielles, comme le folate, des minéraux, comme le calcium, et des extraits de plantes comme l’ashwagandha.

ATTENTION! Toutes les souches probiotiques ne sont pas égales et les avantages mentionnés sont spécifiques à une souche particulière. Recherchez L. plantarum ROSELLA. L. plantarum P17630 (Proge P17630®), sous licence PROGE FARM®, Italie. https://lallemand-health-solutions.com/en/women-health/l-plantarum-rosella/

 

References

  • Women’s health and beauty supplements, Grand View Research, 2020. Probiotics and women’s health 2018, Lumina Intelligence. Probiotic 2020: Health Benefits Analysis, Lumina Intelligence.
  • FMCG Gurus: Probiotics Survey, 2018. FMCG Gurus: Personalized Nutrition Survey, 2020. FMCG Gurus: Nutritional Supplements Survey, 2020
  • Rosati, Diletta, et al. ‘‘Recurrent Vulvovaginal Candidiasis: An Immunological Perspective.’’ Microorganisms 8.2 (2020): 144.
  • Denning, David W., et al. ‘‘Global burden of recurrent vulvovaginal candidiasis: a systematic review.’’ The Lancet Infectious Diseases 18.11 (2018): e339-e347. Overview of characteristics and scientific evidence on the strain and on Plantagyn® (vaginal capsules) 2014 https://ceceditore.com/lactobacillus-plantarum-p17630/
  • Dho G, Marchese A, Debbia E. Microbial characteristics of Lactobacillus plantarum P17630 contained in vaginal suppositories. Giornale Italiano di Microbiologia Medica Odontoiatrica e Clinica (Italian
  • Journal of Medical Microbiology and Clinical Dentistry) 2003; 7: 102-108.
  • Bonetti, A., Morelli, L., Campominosi, E., Ganora, E. and Sforza, F. (2003) Adherence of Lactobacillus plantarum P 17630 in Soft-Gel Capsule Formulation versus Doderlein’s Bacillus in Tablet Formulation to Vaginal Epithelial Cells. Minerva Ginecologica, 55, 279-287.
  • Culici, M. & Sasso, M. & Braga, P.C. (2004). L’Adesione del Lactobacillus plantarum P17630 alle cellule vaginali inibisce l’adesività della Candida albicans. Med Odontoiatrica Clin. 8. 34-41.
  • Montella, Rosa & Malfa, Patrizia & Giuliano, Anna & Brustia, Giuseppe & Coïsson, Jean & Arlorio, M.. (2013). Vaginal adhesion of Lactobacillus plantarum P17630 after probiotic food supplement oral administration: a preliminary in vivo study. Nutrafoods. 12. 10.1007/s13749-013-0030-x & Nutracos 2014
  • Simona Nava, Gian Paolo Garone, David Colombo, Luigi Mongelli (2002). Considerazioni sull’impiego del Lactobacillus plantarum P17630 nella patologia vaginale su base infettivo-infiammatoria.
  • Rivista di ostetricia ginecologia pratica e medicina perinatale, Vol 17, n°1, pp 14-19
  • Carriero, Carmine & Lezzi, V. & Mancini, T. & Selvaggi, Luigi. (2007). Vaginal capsules of Lactobacillus Plantarum P17630 for prevention of relapse of candida vulvovaginitis: an Italian multicentre observational study. Int J Probiotics. 2. 155-162.
  • Seta, F & Parazzini, Fabio & Leo, R & Banco, R & Maso, G & de santo, Davide & Sartore, A & Stabile, Guglielmo & Inglese, S & Tonon, M. & Restaino, Stefano. (2014). Lactobacillus plantarum P17630 for preventing Candida vaginitis recurrence: A retrospective comparative study. European journal of obstetrics, gynecology, and reproductive biology. 182C. 136-139.
  • Cianci A , Cicinelli E, Colacurci N, Leo VD, Paoletti A, et al. (2016) Observational Prospective Clinical Study on Lactobacillus plantarum in Women with Bacterial Vaginosis/Vaginitis. J Womens Health, Issues Care 5:1. doi:10.4172/2325-9795.1000220
  • Vladareanu, D. Mihu, M. Mitran, C. Mehedintu, A. Boiangiu, M. Manolache, S. Vladareanu (2018). New evidence on oral L. plantarum P17630 product in women with history of recurrent vulvovaginal candidiasis (RVVC): a randomized double-blind placebo-controlled study; Eur Rev Med Pharmacol Sci Vol. 22 – N. 1, pp 262-267

 

Publié Mar 22, 2021 | Mis à jour May 5, 2024

Besoin d'informations spécifiques ?

Consultez un expert?